PEN SPINNING WORLD faire tourner un stylo n'a jamais été aussi simple ! La méthode proposée a été étudiée pour être accessible à tout le monde !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                             Bravo !

 

 

 

Vous avez de quoi vous féliciter !

 

 

Arrivés à ce stade, vous avez franchi le plus dur…

 

 

Les bases !

 

 

Vous pouvez maintenant poursuivre votre grande aventure de pen spinner sur le site

 

en faisant défiler cette image…

 

 

…mais également en revenant volontairement en arrière…

 

 

Vous avez, au fur et à mesure de votre parcours sur le site,

 

  acquis de nouvelles compétences…

 

…et pris connaissance de nombreux concepts !

 

 

Autant de concepts à appliquer aux précédents tricks… du début à maintenant !

 

 

Il y a des tricks qui demandent à être exécutés entre de nouveaux doigts

 

mais aussi en reverse, inverse, hybrid, fingerless, motionless, spinless, counter, opposed

 

 

Ils demandent même, au-delà de ça, à être personnalisés et associés à vos derniers tricks !

 

 

Certains dérivés, un peu compliqués, ont même pris l’initiative de devenir plus abordable !

 

Et les tricks oubliés… laissés de côté… N’est-t-il pas venu le temps de se réconcilier ?

Je vous l’demande.

 

Et surtout ! Les idées de combinaisons que vous n’aviez pas eues jusqu’à maintenant !

Et qui pourtant sont là ! Spontanément ! En jetant un coup d’œil en arrière !

 

 

Vous avez parfaitement appliqué la méthode en choisissant, en avançant,

 

maintenant, il est temps de remettre au goût du jour ce qui est devenu accessible !

 

 

Et commencer à ressentir pleinement les possibilités qu’offre la pratique du pen spinning !

 

 

 

 

 

 

 

Bon spin !

 

Je vous présente… le roi des arounds !

 

Qu’il soit effectué en normal ou en reverse

n’influence pas la difficulté.

 

Il n’a pas la réputation d’être aussi abordable

que les autres arounds que vous connaissez.

 

Domptez l’Inverted Around et vous ferez des merveilles !

 

La particularité de ce trick est la Tipped Charge

qui le précède, nécessaire pour lui donner de l’élan.

L’objectif est d’effectuer la rotation sans bouger le poignet.

 

Je crois qu’on peut parler ici du roi des Tap !

 

Bien moins abordable que les autres précédemment vus,

celui-ci est unique, en plus d’être élégant et très visible.

 

Les deux doigts utilisés doivent être en parfaite harmonie.

Ils se complètent en effectuant deux tâches successives :

 

se plier, se tendre.

 

L’un se plie pendant que l’autre se tend…

Puis l’un se tend pendant que l’autre se plie…

 

C’est la combinaison de ces deux tâches simultanées

qui fait tourner lentement le stylo sur les deux doigts.

 

Qu’est-ce qu’un Swivel ?

 

C’est un concept : passer d’un côté de la main à l’autre.

Tout simplement.

 

Cette notion n’était pas indispensable à la nomenclature,

il y a des façons de sous-entendre, dans un breakdown,

un changement de côté de la main…

 

…mais ce terme précis simplifie les choses à ce niveau là

 

et a permis la naissance d’un bon nombre d’innovations…

l’Inverted Around

Le Dual Tap

Voici le GIF d’un hybrid simple pour caser l’Inverted Around.

 

MiddleTap 23-12 ~ Inverted Middlearound reverse 12-12

 

 

Le Swivel

Sur ce tuto, je montre les deux Swivel de base, le normal et son reverse :

PinkySwivel P4-12 1,5 et PinkySwivel reverse 12-P4 1,5

Le sens normal est le sens contraire des aiguilles d’une montre, pour les droitiers.

 

Il s’agit de la nomenclature exacte de ces tricks, cependant, il y a deux conventionnalités :

Il est admis tel qu’étant instinctif, le fait d’effectuer un Swivel en Pinky (étant le dernier doigt) ainsi que de faire 1,5 tour.

 

Vous pouvez donc breakdowner ces tricks ainsi : Swivel P4-12 et Swivel reverse 12-P4.

Bien sûr, si vous effectuez un Swivel à l’aide d’un autre doigt et / ou qu’il ne fait pas 1,5 tour, précisez-le comme vu plus haut.

 

Sur ce GIF, je fais, cette fois-ci, un Swivel reverse P4-12 ~ FL TA rev.

 

Ou bien : FL Handaround reverse,

et c’est dans cet esprit que je l’ai filmé à l’époque où les Swivel n’existaient pas.

Quand je disais qu’il était possible de sous-entendre un changement de côté de la main…^^

Remarque, sans le FL TA rev en hybrid, ç’aurait été compliqué à breakdowner…

 

Mais plus grâce à l’apparition des Swivel ! :D

 

 

Et pour finir… parce qu’il y a 4 grands Swivel possibles, 2 par sens de rotation…

 

Voici le Swivel normal 12-P4, le Swivel du GIF ci-dessus est son reverse.

 

Il faut donc l’effectuer dans le sens antihoraire pour les droitiers.

Et autour d’un seul doigt, ça donne quoi ?

Indexswivel

Indexswivel reverse

[CONCEPT] Le SpinLess (à compléter)

 

 

Le Style

 

 

 

De l’Apparence à la Performance !

 

 

 

 

Quand on regarde les combo de certains spinners de haut niveau, ils parviennent parfois à nous surprendre,

à nous ébahir de leur style sans appliquer aucun des concepts d’apparence que l’on a vus dans le cours précédent sur le style…

Sans tendre particulièrement un doigt ni faire un trick de façon très personnalisée…

 

Et ça, c’est la classe…

 

Donc quand, en plus, ces spinners nous sortent des tricks personnalisés, tendent / détendent leurs doigts, etc…

qu’est-ce que ça doit être…

 

Ils ont simplement du style au naturel et c’est ce que vous avez pu voir dans les vidéos de collab’ en parcourant le site.

 

Mais comment font-ils pour l’avoir, ce style ?

 

Et bien ils ne se limitent pas à travailler leurs tricks pour en satisfaire l’apparence, ils souhaitent se surpasser en profondeur…

Et pour ça, ils se lancent des défis les amenant à sortir de leur zone de confort, à développer certaines de leurs qualités,

notamment la persévérance, en travaillant des links en particulier dont ils éprouvent de la difficulté,

de la discipline, nécessaire à maintenir le bon rythme pour les tricks en continous par exemple ou à conserver la même vitesse lors d’une série de Wipers,

Ou encore en poussant leur réflexion, pour affiner la cohérence d’un combo.

 

 

Bref, un ensemble de qualités forgeant un accomplissement personnel.

 

 

Concrètement, ils œuvrent à se délimiter à l’intérieur et ça se reflète à l’extérieur… et ça… c’est la classe.

 

 

Être plein de ces qualités, affirme la personnalité / le style du spinner.

Et nous, en tant que spectateurs, on est attiré par certaines personnalités / certains styles de spinners qui nous inspirent.

Ils nous inspirent parce qu’ils ont quelque chose sur quoi on tend à s’améliorer, ils forment un beau modèle.

Parfois, ils ont une des qualités que l’on cherche à appliquer ou alors ils s’en servent tout simplement de façon remarquable.

En tous cas, c’est assez subtile pour que cela se produise, très souvent, inconsciemment.

 

 

Et c’est ainsi que le fait de regarder beaucoup de combo de spinners est une grande influence extérieure pour son propre style.

Mais ce n’est pas la seule influence, j’en parlerai dans la prochaine leçon sur le style…

 

 

En attendant, je vais vous inviter, dans cette leçon-ci à vous mettre en déséquilibre

en vous imposant, vous-mêmes, quelques contraintes nécessaires à la forge de votre style.

 

 

NO PAIN, NO GAIN, c’est une expression très connue, on a rien sans rien

et les spinners les plus agréables à regarder (je parle de leur spin) l’ont bien compris…

 

 

La bonne nouvelle, c’est que, contrairement à un freestyle, lorsque vous fixez un breakdown,

déjà, vous vous fixez une contrainte, un petit défi, un objectif.

Donc jusqu’ici, vous œuvriez déjà, de cette façon, à la forge de votre style.

 

Ce qu’on va voir maintenant va nous permettre d’amplifier ce phénomène.

 

 

Commençons par nous intéresser au mod, cette fois-ci…

 

 

Vous le savez, le choix du mod est déterminant pour une partie du style.

Et je ne parle pas de la couleur (bien que ça y joue à léger pourcentage).

 

Utiliser un mod léger et / ou dont le COG n'est pas égal au COP, par exemple, va influencer le ratio contenu technique / style.

 

COG = Center Of Gravity  (centre de gravité)

COP = Center Of Pen        (centre du stylo)

 

Si vous prenez un Singlecap dont vous désolidarisez légèrement le COG du COP (la recette du RSVP MX est idéale),

vous perdez un peu en aisance à réaliser votre contenu technique mais vous gagnez en style et donc en rendu visuel.

 

Il n'est cependant pas à conseiller de désolidariser le COG du COP d'un Doublecap.

 

Singlecap :  COG # COP

Doublecap : COG = COP

 

Si vous prenez un Doublecap et que vous répartissez son poids équitablement sur la longueur (Marvy Marker),

vous perdez un peu en aisance à réaliser certains tricks (l’Around en prend pour son grade)

mais ça impacte très positivement le style qui en dégage.

 

Si vous favorisez les mods légers, vous avez, d’entrée de jeu, des avantages au niveau de l’apparence,

déjà au niveau du corps fin, c’est une particularité qu’offrent beaucoup de mods légers

et puis les mods légers ont tendance à être plus esthétiques de toute façon.

 

 

Et ça travaillera directement en profondeur !

Au début, tout le spin vous paraîtra compliqué par rapport au spin avec un mod lourd, ce qui est logique, car, en effet,

la prise en main d’un mod lourd est plus pratique et le déplacement dans l’espace du mod autour des doigts est plus lent…

À l’inverse d’un mod léger dont la prise en main est moins pratique et le déplacement du mod autour des doigts est plus rapide…

Il peut donc nous échapper plus facilement. ;p

 

 

Mais si vous décidez de spinner avec un mod léger quelques temps…

Vos doigts prennent l’habitude de réaliser vos tricks habituels et se mettent à maîtriser la vitesse du mod.

Ça prend peu de temps, tout est une question d’habitude et ça travaille directement votre style en profondeur.

 

Vous gagnez en précision et en polyvalence… Imaginez ce que ces deux qualités peuvent apporter à votre spin..!

 

 

En d’autres mots, vous vous permettez un léger handicap lors du spin et il vous est retourné une compensation.

Et sachez surtout une chose… On s’habitue très vite à ce nouveau mode / mod et on ne souhaite plus revenir en arrière…

 

Parce qu’entre nous… spinner un singlecap parfaitement équilibré, un doublecap dont le poids est réparti sur les côtés

ou encore, un mod lourd… C’est un peu un truc de débutant…

 

Alors, je le reconnais… quand on cherche à repousser ses limites dans certains domaines,

disons les arounds, les faire en continous ou en FL notamment,

bien sûr, un mod lourd dont le poids est réparti aux extrémités sera le plus pratique.

Mais pour le style, ce genre de mod sera toujours le moins pratique.

 

C’est la meilleure raison pour laquelle les spinners possèdent une multitude de mods, pour disposer des 4 sortes de mods

que nous venons de voir (dont du lourd et du léger) parce qu’il est intéressant de travailler plusieurs domaines pour être complet.

S’ils en ont en quantité, c’est également pour les sensations, notamment au niveau du toucher qui varie d’un mod à l’autre,

pour leurs histoires, leurs couleurs, énormément de raisons dont ce n’est pas le sujet…

 

 

 

Maintenant, un véritable exercice avec votre mod !

 

 

Restriction zone

Ce point précis PHOTO tout sauf ce point précis PHOTO

Ces points précis PHOTO tout sauf ces points précis PHOTO

Cette zone précise PHOTO tout sauf cette zone précise PHOTO

Ces zones précises PHOTO tout sauf ces zones précises PHOTO

– Ou alors, vous ne pouvez faire que certains tricks ou types de tricks dans la zone choisie…

– Ou encore, certains doigts ne peuvent toucher que certaines zones du stylo…

 

Ça devient compliqué ? Et oui, et on peut aller loin comme ça…

Faites ce qui vous tente là-dedans, ça ne fera pas de mal, ça vous fera gagner en rigueur et en créativité. ;)

 

 

 

Je parlais dans la leçon précédente sur le style, de l’idée de spinner plutôt en bout de mod

il y a des spinners qui ont tendance à le faire presque exclusivement.

Soit pour satisfaire l’apparence de leurs combo, soit instinctivement… et c’est ça qui nous intéresse dans cette leçon-ci.

L’instinct vient de l’intérieur donc si on spinne plutôt en bout de mod qu’au centre, par instinct,

il est difficilement cernable de savoir pourquoi à moins de résumer ça en disant que c’est parce qu’inconsciemment, ça nous ressemble

 

On l’a dit, la notion de style est beaucoup moins cernable, palpable, quantifiable que la notion de contenu technique.

 

Après, je ne suis pas en train de dire que si vous spinnez en bout de mod pour faire joli, c’est pas bon !

Non, il ne faut pas se priver de faire ce qui nous plaît (on en parlera dans la prochaine leçon),

tout comme il ne faut pas se priver de faire ce qui ne nous plaît pas (c’est l’objet de cette leçon-ci).

 

 

 

 

 

Défocalisons-nous maintenant des mods et intéressons-nous aux doigts avec un premier petit exercice qui est un concept,

 

le FingerStuck, il consiste à coller deux doigts ensemble et à ne pas les séparer pendant le spin.

Alors bien sûr, ce n’est pas compliqué si on colle les doigts qu’on utilise le moins…

Coller, au contraire, deux des doigts qu’on utilise le plus, peut pousser à chercher des links avec les autres,

ça invite à développer son imagination.

 

Ça peut même participer à l’apparence !

C’est le cas des très anciens Korean pass et Korean around, coller son pouce à un autre doigt pendant un pass / around.

GIF KOREAN PASS   GIF KOREAN AROUND, METTRE LE BREAKDOWN EXACT EN-DESSOUS DES GIF

D’ailleurs, regardez bien mon Korean around… Il ne vous rappelle pas quelque chose du cours précédent sur le style..? :)

 

Et oui, je le fais tout au bout des doigts, donc en z. ;)

On peut breakdowner ça ainsi : (FS Tx) Middlearound 0.5 23z-12z  (J’ai mis « FS Tx » car ça dépend du GIF, « x » représentant l’inconnu.)

Mais, attention, je ne veux pas que, dans ce petit paragraphe, vous vous arrêtiez spécifiquement à ces deux GIF qui sont plus gros que le texte.

Ces GIF sont moins pertinents que le texte, ce sont juste des exemples qui ont d’ailleurs une valeur historique,

mais ils participent plus à l’apparence qu’à la performance…

 

 

 

Donc, dans certains cas, on a l’avantage d’avoir du style au niveau de l’apparence ET par la contrainte occasionnée

par cet exercice, ce qui va forger le style en profondeur…

…ce qui est bien plus intéressant car c’est tout le spin qui est impacté par ce style venant de l’intérieur.

 

 

 

Un autre concept tellement épique que je ne pouvais pas me priver de vous le partager ici…

J’ai hésité à le mettre dans le premier cours sur le style, étant une énorme audace en terme d’apparence…

mais tout aussi inconfortable à faire moralement…et même physiquement.

Étant particulièrement difficile… je le mets ici et c’est le concept du FingerCross.

 

 

Techniquement, il est difficile de tordre ses doigts, en fonction des personnes, mais alors…

réussir à caser ça fluidement dans un combo, j’en parle même pas…

Alors attention, certains l’ont fait, étant souples au départ ou ayant travaillé leur souplesse par des étirements réguliers

mais il est vrai que ce sera plus abordable pour certains spinners que pour d’autres.

 

En revanche… si vous travaillez ça… vous élargissez considérablement votre zone de confort !

Beaucoup d’autres choses vous paraîtront bien simples à côté…

parce que dans le style, tout est utile, vous serez récompensés proportionnellement à l’effort fourni, voire bien au-delà !

 

 

Les notions de fluidité / saccadé.

Je faisais allusion à cette notion dans le cours précédent pour enrichir l’apparence d’un combo.

 

Maintenant que vous avez du recul sur la question… spinnez, pour voir ?

Entre nous, dans quel état est votre combo ? :p  Fluide ? Saccadé ?

Quand on débute, nos combo sont plus saccadés qu’autre chose,^^ la fluidité s’apprivoise et arrive quelques temps après ;)

C’est pour ça que je vous demande, dans quel état est votre combo, là ?

 

Trop saccadé, c’est un manque de maîtrise, juste une question de temps… Trop fluide, vous ne trouvez pas ça un peu ennuyeux..?

 

Comme je le disais dans la leçon précédente sur le style,

les notions de « fluidité » et de « saccadé » s’opposent et donc, idéalement, se complètent. ;)

Alterner, associer ces deux notions opposées de manière cohérente et harmonieuse est un exercice délicat…

Aussi délicat que de gérer un conflit…^^ or, les gens qui y parviennent avec maîtrise sont admirables.

 

 

 

 

 

Moins c’est breakdownable, plus on se rapproche du style, le vrai.

 

Tout comme pour un raisonnement, moins c’est déductif, plus on se rapproche de l’intuitif.

 

 

 

 

Pour résumer :

 

contenu technique

Palm : up, down, side, outside, fist

Vitesse : rapide / lente

Phalanges : x, y, z

folded / unfolded : fingers

Effet de fluidité / effet saccadé

Inclined tricks

Spinner exclusivement au bout des doigts, en z

Lors du spin, s’étendre dans l’espace (faire de grands gestes / mouvements de poignet / bras) ou au contraire, rester immobile.

Spinner en bout de stylo (assimilable au Restriction Zone)

Singlecap équilibrés / déséquilibrés

Doublecap dont le poids est réparti au centre / aux extrémités

Mod lourd / léger

Restriction zone

FingerStuck

FingerCross

 

 

 

 

Idées :

 

 

 

 

– Mode tenu en bout de doigts / ou non

 

– powertricker / linker

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi ces concepts, il y a ceux que je vous ai présentés dans la leçon précédente sur le style pour enrichir l’apparence de vos combo.

 

Conformément à cette seconde leçon sur le style,

il est intéressant de savoir si nous appliquons certains de ces concepts de façon inconsciente… :)

 

Spinnez, pour voir… et voyons si certaines choses figurent dans vos combo sans que vous l’ayez décidé auparavant.

Si c’est le cas et bien ce style qui apparaît vous vient de l’intérieur

C’est quelque chose de bien différent et qui impacte tout votre spin en général !

 

Si ce n’est pas le cas… et bien rassurez-vous sur le fait que c’est normal si c’est l’une des premières fois que vous lisez cette leçon

ou que vous n’êtes pas encore familiers avec l’ensemble des tricks et concepts de ce site.

 

Ce texte ne doit pas être parcouru entre deux tricks puis délaissé comme le voudrait la chronologie de la page 1 à la page 7…

Ce serait confondre la connaissance et la conscience

Non, ce texte doit être digéré en plusieurs fois et servir de conditionnement.

 

Il doit être lu de temps en temps jusqu’à ce que l’essence même de son contenu soit perçu comme une conviction personnelle !

Et ce sera le cas dès lors que vous l’appliquerez physiquement.

 

Le style ne se laisse pas apprivoiser comme le font les figures du pen spinning…

 

Le style est une énigme qui demande à être élucidée. Il se mariera ensuite aux tricks qui eux, n’ont rien nécessité d’aussi subtil…

 

Les valeurs acquises par les contraintes que nous nous sommes fixées apparaissent à la surface,

et sont visibles même si on « sort » un combo tout basique qui, de fait, paraît plus « beau ».

 

Et un spinner expérimenté peut lire ces valeurs et cerner votre spin d’un seul coup d’œil !

 

 

Cependant, il existe un niveau de spin qui sera difficile, voire impossible pour lui de cerner…

 

C’est le niveau dont le style est accompli… laissant place à la Liberté !

 

C’est le spin pratiqué avec amour.

 

Et c’est l’objet ultime de la prochaine et dernière leçon sur le style…

 

 

 

 

Pour commencer, récapitulons…

 

 

On a d’abord vu le pen spinning sous une forme simple et définie qui est le fait de faire tourner un stylo autour des doigts.

 

Puis, on a vu le pen spinning avec l’idée de faire tourner le stylo à l’aide de l'impulsion du poignet et non des doigts : Le Fingerless

 

Ensuite, on a vu, en quelque sorte, « l'inverse » du pen spinning avec l’idée de faire tourner le doigt autour du stylo : Le Motionless

 

Voici maintenant, l’idée de faire des mouvements de doigts / main / bras tandis que le stylo suit le mouvement : Le Spinless

 

 

Sans doute le concept le plus abordable, techniquement parlant…

La difficulté réside dans le fait d’être cohérent quant à son utilisation ET original.

 

 

Ce concept, particulièrement, ne tolère pas le hasard…

C’est techniquement bien trop simple à réaliser pour ne pas nécessiter de trouver son intérêt dans des idées plus subtiles…

Ce qui est trop simple est ennuyeux et ne profite pas aux intérêts du pen spinner en constante évolution.

 

 

 

Plusieurs valeurs viennent encadrer l’utilisation optimale de ce concept :

 

 

– La discipline :   il ne faut pas en abuser dans le temps déjà qu'on en abuse dans l’espace^^…

 

– La réflexion :    il faut faire preuve d’imagination pour en réaliser un joli et original.

 

– La cohérence :  il faut qu’il s’intègre de façon cohérente dans un combo et ce, malgré sa différence

                         car toutes différences, au mieux, se complètent…

 

 

 

C’est là que l’on fait pleinement vivre l’intérêt du Concept !

 

 

Et j’écris ce mot avec un grand « C » parce que maintenant, si vous souhaitez partir plus loin dans la réflexion…

Prenez conscience que tout ce que j'ai écrit depuis la phrase soulignée… s’applique à n’importe quel concept ou même trick !

 

 

 

 

Et il m’a semblé indispensable d’en parler dans ce concept-ci qui est dépourvu de technique, dans sa forme.

 

 

Précédent, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, Suivant

Précédent, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, Suivant

Précédent, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, Suivant